Comment être heureux dans sa vie professionnelle et personnelle grace à l’Ikigai

ParSofiane HADOUR

Comment être heureux dans sa vie professionnelle et personnelle grace à l’Ikigai

Bien que le mantra « nouvelle année, nouveau moi » soit inspirant, la vérité est que si tout ce qui nous inspire vraiment à faire mieux est un chiffre différent sur le calendrier, il y a peut-être une meilleure façon d’embrasser pleinement tout ce que la vie nous réserve.

L’une des choses que je préfère dans mon travail à BipHub Learning est le fait que j’ai la chance d’apprendre chaque jour auprès de chercheurs extraordinaires.

Récemment, un de mes amis entrepreneur, m’a fait découvrir un concept que j’ai cherché toute ma vie sans le savoir.

Ce concept s’appelle Ikigai, et c’est un terme japonais qui se traduit approximativement par « raison d’être ».

J’ai tout de suite été intrigué et j’ai commencé à apprendre tout ce que je pouvais sur ce cadre et sur la façon dont il s’applique à ma vie d’étudiant et professionnelle.

Ce que j’ai découvert m’a permis de mettre en lumière une « théorie de tout » que j’ai eu du mal à formuler par moi-même pendant des années.

D’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours ressenti une certaine frustration existentielle qui découlait de ces désirs contradictoires. D’une part, je voulais vivre une vie qui ait un sens et des conséquences. D’autre part, je voulais profiter du mode de vie qui allait de pair avec l’argent.

Il en résultait une lutte exaspérante entre les choses qui font de l’argent et celles qui me tiennent vraiment à cœur.

Qu’est-ce que l’« Ikigai » ?

Ikigai est, avant tout, un mode de vie qui s’efforce d’équilibrer le spirituel et le pratique.

C’est le bonheur d’être toujours occupé, tant dans notre vie professionnelle que dans notre vie quotidienne. C’est la passion et le talent que nous avons qui donnent un sens à nos journées et nous poussent à partager le meilleur de nous-mêmes avec le monde.

Le processus qui consiste à laisser les possibilités au « moi » de s’épanouir (c’est encore plus fort si vous visualisez le diagramme Ikigai comme une fleur qui éclot).

Il est plus facile de considérer l’Ikigai comme une intersection, le point commun entre :

-Ce que vous aimez

-Ce qui vous importe

-Ce dont le monde a besoin

-Ce pour quoi vous pouvez être payé

Il présente quelques qualités essentielles qui le distinguent du truisme « suivez votre passion » tel que nous le concevons dans la culture occidentale :

C’est un défi. Votre Ikigai doit vous permettre de vous maîtriser et de vous développer.

C’est à vous de choisir. Vous ressentez un certain degré d’autonomie et de liberté dans la poursuite de votre Ikigai.

Cela implique un engagement de temps et de croyance, peut-être pour une cause, une compétence, un métier ou un groupe de personnes en particulier.

Cela accroît votre bien-être.  L’ikigai est associé à des relations positives et à une bonne santé. Il vous donne plus d’énergie qu’il n’en prend.

L’Ikigai consiste à trouver la joie, l’épanouissement et l’équilibre dans la routine quotidienne de la vie.

Il est trop facile d’être victime d’une pensée cloisonnée, selon laquelle notre travail, notre famille, nos passions et nos désirs sont tous des aspects distincts et sans rapport les uns avec les autres de notre vie.

C’est pour cela qu’il est important de se former a tout âge et d’apprendre un maximum de choses.

La vérité fondamentale de l’Ikigai est que rien n’est cloisonné. Tout est lié.

Cette prise de conscience a changé mes perspectives pour le mieux. Il est possible d’être fidèle à ses passions, de vivre une vie de conséquences et de continuer à utiliser l’entreprise et le travail comme moyen d’expression.

À l’intersection de tout cela se trouvent des sentiments de paix et de bonheur durable qui peuvent nous soutenir tout au long de notre vie.

À propos de l’auteur

Sofiane HADOUR administrator

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :