Les Universités d’entreprise

Depuis trois ans, nous intervenons au centre Suzanne Masson (75012) auprès de salariées de basse qualification en charge de la restauration des formateurs et des stagiaires fréquentant le centre. Nous les accompagnons à valoriser leur parcours professionnel  en s’appuyant sur le dispositif CléA dans une démarche d’acquisition de la langue française  FLE (Français Langue Etrangère).

Cette intervention nous a donné l’idée de la reproduire dans des Structures d’Insertion par l’Activité Economique  (SIAE) en organisant des Universités d’Entreprise dédiées spécifiquement aux salariés en parcours des SIAE. Toujours en s’appuyant sur le dispositif CléA dans une démarche d’acquisition de la langue française, les salariés en parcours bénéficieraient de la souplesse d’une formation sur leur lieu de travail un jour par semaine, l’inscription étant possible tout le long de l’année. Les formatrices/formateurs formeraient autrement : innovation pédagogique en FLE, pédagogie émancipatrice, sociologie du travail, ergologie, économie, … et co-construisaient régulièrement le programme de leur formation avec les salariés en parcours au gré des besoins et nécessités. Les cycles de formation, adaptés aux besoins des apprenants dans la structure, permettraient l’appropriation de la culture d’entreprise et la transmission des savoirs professionnels (tutorat, maître d’apprentissage) dans une approche interculturelle.

Pour répondre au plus près aux besoins des Structures d’Insertion par l’Activité Economique en termes de formation, nous lançons une enquête basée, à la fois, sur ce questionnaire disponible ici, des visites dans des structures volontaires et l’organisation de focus group pour que chaque structure puisse s’exprimer, échanger et co-construire la formation de demain des salariés en parcours.